Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Adieu à la viande : un réflexe rétro et écolo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 5739
Age : 59
Localisation : Roquettes
Activité : militantisme pour les animaux
Loisirs - passions : méditation, photographie
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Adieu à la viande : un réflexe rétro et écolo   Jeu 19 Juin 2008, 10:39

Le végétarisme reflète le nouveau mode de vie de certains Chinois et leurs nouvelles conscience et conception de l'environnement

Tang Yuankai

Par le passé, le végétarisme était une pratique exclusivement confiné à la vocation monastique. Plus récemment, avec l'apparition de plus en plus de restaurants végétariens illustre le fait que cette pratique a de plus en plus le vent en poupe.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Selon une enquête réalisée par ACNielsen, société chargée de l'intégration d'informations, hormis des fervents âgés du bouddhisme, pas mal de jeunes chinois se sont déjà convertis au végétarisme, une action qui traduit un nouveau sens de valeurs et un concept novateur de mode de vie, et non plus une démarche excentrique, teintée d'intolérance. Leur quête révèle non seulement la recherche d'une vie saine, du respect de la vie et de la nature mais aussi une méfiance envers la qualité des produits carnés. Par essence, le végétarisme, outre une pratique quotidienne, reflète également la perception des végétariens envers eux-mêmes, autrui, les autres espèces animales et végétales.

Les adeptes du végétarisme se divisent en deux catégories : végétaliens (qui pratiquent un végétarisme strict) et végétariens (le plus courant). Pour les non-végétariens, la distinction entre ces deux groupes est difficile à établir car tous deux rejettent un régime carné.

« J'ai rencontré mon mari actuel Gu Yue peu de temps après être devenue végétarienne, mais j'ai rapidement ressenti un malaise car j'estimais que je m'étais épris d'un assassin. » a rappelé Ning'er, employée d'une entreprise étrangère de la capitale, en esquissant un sourire,. La région natale de Gu Yue est la bourgade méridionale de Candong (province du Guangdong), où l'amour des habitants pour la chair animale est plus que proverbial. Cette disparité cause souvent des conflits entre les deux jeunes. « Bien qu'il soit un homme bon, je devais lutter sans répit contre ce carnivore, porté sur la bouteille au quotidien, ce qui me rendait folle. Je me suis souvent fait du mauvais sang, songeant à divorcer. » a constaté Ning'er.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Afin de sauvegarder sa vie de couple, Gu Yue s'est peu à peu abstenu de consommer de la viande. Selon lui, le déclic est venu en entrant dans un restaurant végétarien nommé « Zaozishu »(jujubier), qui a totalement changé ses habitudes alimentaires.

« Zaozishu » est l'un des premiers restaurants végétariens de Shanghai. Sur toutes les tables de bois dans ce restaurant se trouve une pancarte portant le slogan suivant : « Adoptez une persévérance pure, pour le bien de notre planète et de votre santé ». Selon Zeng Fangying, patronne du resto, le végétarisme nous amène à comprendre, analyser et réévaluer notre mode de vie, lui conférant un nouveau sens.

Hormis le respect de la vie animale, le végétarisme se consacre à protéger l'environnement et éviter la famine à l'échelle planétaire. Zhou Yongshan, jeune professeur célèbre de Taïwan parcoure les différentes villes de Chine continentale afin de diffuser de manière volontaire « Une nutrition plus saine pour le nouveau millénaire ». D'après lui, la nutrition par les plantes apporte des nutriments de manière plus directe que la viande car, « l'homme mange la viande issue des animaux, cependant leur nutrition provient des plantes. »

De tous temps, la pyramide alimentaire des Chinois illustrait une prédilection pour les plantes, « c'est une bonne tradition qui mérite d'être reprise par les Chinois contemporains », insiste un expert nutritionniste. (Traduit par Jin Duoyou)



Beijing Information

_________________
Changer le monde revient à se changer soi-même car le monde n'est que le reflet de nous-même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.animalamnistie.fr/accueil.html
 
Adieu à la viande : un réflexe rétro et écolo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: