Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CORRECTIONNELLE. L'éleveur tortionnaire à la barre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 5739
Age : 59
Localisation : Roquettes
Activité : militantisme pour les animaux
Loisirs - passions : méditation, photographie
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: CORRECTIONNELLE. L'éleveur tortionnaire à la barre   Ven 13 Juin 2008, 08:27

Un an de prison avec sursis a été requis contre l'ancien propriétaire de deux élevages. Il est accusé de maltraitance sur plus de 200 chiens.

SES GESTICULATIONS n'auront convaincu personne. Poursuivi pour avoir maltraité plusieurs centaines de chiens qu'il élevait illégalement dans deux chenils du département, Serge Collard a tenté une nouvelle fois de nier l'évidence, hier, face au tribunal de grande instance de Meaux. Dénoncé depuis 1991 par la SPA (Société protectrice des animaux), condamné à plusieurs reprises depuis dix ans pour des faits similaires, ce petit homme rougeaud à l'air rusé s'est toujours arrangé pour mettre un écran de fumée entre lui et ses élevages, se cachant derrière une association fantoche, Promodog.

Des cadavres de chiens empilés

Ces manoeuvres habiles auraient permis à Serge Collard d'échapper à la justice, si son fils n'avait pas porté plainte contre lui pour escroquerie. La procédure aboutit, en 2004, à une inspection de la gendarmerie et des services vétérinaires dans ses deux chenils de Fontenay-Trésigny et de Mousseaux-lès-Bray. En fait d'élevages, les agents découvrent alors des refuges, véritables lieux de maltraitance. « Il y avait une quantité énorme de chiens dans des box exigus et insalubres, se souvient Luc Challemel du Rozier, le chef du service vétérinaire appelé hier à la barre. Les animaux étaient fatigués, très amaigris, beaucoup souffraient de conjonctivites ou de maladies de peau. »

En ouvrant un congélateur débranché, les enquêteurs découvrent des tas de carcasses de poulets en putréfaction, censées nourrir les canidés. Dans un autre bac, ce sont des cadavres de chiens qui ont été empilés. Egalement saisis par les gendarmes, des antibiotiques, hormones et autres médicaments illégalement confiés à l'éleveur par un vétérinaire peu scrupuleux. Au total, 235 chiens - dont plusieurs molosses dangereux - seront confiés à des associations de protection des animaux au terme de cette opération d'urgence. Certains d'entre eux ne survivront pas.

Propriétaire des chenils, désigné par plusieurs témoins comme responsable de fait de l'élevage, Serge Collard a été mis en examen avec trois autres responsables de Promodog. Hier, au terme de quatre ans d'instruction, l'éleveur tortionnaire a persisté à se présenter comme un simple propriétaire de chiens membre de l'association. Un argument qui ne semble même pas avoir convaincu la défense, extrêmement discrète tout au long de l'audience. Le procureur a requis un an d'emprisonnement avec sursis, 60 000 € d'amende, l'interdiction d'élever un animal et d'exercer une profession liée à l'élevage durant cinq ans.

Pourtant, les associations de défense des animaux ne se font guère d'illusions sur l'issue d'un procès dont le jugement sera rendu le 25 juin. Car Serge Collard a déjà fait huit mois de détention préventive. La loi prévoit jusqu'à deux ans d'emprisonnement dans les cas de maltraitance animale.

_________________
Changer le monde revient à se changer soi-même car le monde n'est que le reflet de nous-même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.animalamnistie.fr/accueil.html
 
CORRECTIONNELLE. L'éleveur tortionnaire à la barre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: