Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ottawa conteste devant l'OMC la loi belge interdisant les pr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 5739
Age : 59
Localisation : Roquettes
Activité : militantisme pour les animaux
Loisirs - passions : méditation, photographie
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Ottawa conteste devant l'OMC la loi belge interdisant les pr   Ven 03 Aoû 2007, 00:09

Ottawa conteste devant l'OMC la loi belge interdisant les produits du phoque

OTTAWA (PC) - Dans sa lutte pour défendre la chasse aux phoques, le Canada a ouvert un autre front, mardi, cette fois auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le gouvernement canadien a entrepris ce processus devant l'OMC pour contester l'interdiction des importations de produits dérivés du phoque adoptée par la Belgique en avril dernier. Ottawa affirme que ce pays européen fait fi de ses obligations en vertu des règles de commerce international.

Dans le communiqué de presse annonçant la démarche, le ministre canadien des Affaires étrangères, Peter MacKay, a dit juger «déplorable» la situation, ajoutant que le gouvernement prendra tous les moyens pour défendre la chasse aux phoques qui demeure un moyen de subsistance pour bien des personnes au Canada et un mode de vie pour les Inuits.

Depuis des années, le Canada est la cible de critiques de la part des groupes de défense des animaux qui l'accusent de se porter à la défense d'une chasse cruelle. Les campagnes de ces groupes semblent trouver écho dans certains parlements. Si la Belgique a adopté une législation interdisant les importations et la commercialisation de produits dérivés du phoque, d'autres pays y songent, dont les Pays-Bas, l'Italie et l'Allemagne.

Lors de l'adoption de la mesure, en Belgique, les groupes de défense des animaux disaient souhaiter que la législation soit étendue à toute l'Union européenne.

Dans le cadre du processus de règlement de différends de l'OMC, les deux parties ont 60 jours pour s'entendre sur une solution négociée. Si aucun accord n'est possible, l'une des parties peut demander à l'OMC de former un groupe spécial qui se penchera sur le différend.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.animalamnistie.fr/accueil.html
 
Ottawa conteste devant l'OMC la loi belge interdisant les pr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: