Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 5739
Age : 59
Localisation : Roquettes
Activité : militantisme pour les animaux
Loisirs - passions : méditation, photographie
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné   Lun 30 Avr 2012, 14:25

Pour produire du lait, une vache doit d'abord avoir un petit. De nos jours, elle est généralement inséminée artificiellement et la grossesse dure 9 mois. A quelques exceptions près, le petit veau est séparé de sa mère immédiatement après la mise bas, ce qui procure angoisse et désarroi à la vache autant qu'au petit. Le veau est placé dans un box et totalement isolé durant de longues semaines. Un mois après la mise bas, la mère est à nouveau inséminée afin qu'elle donne naissance à un autre petit et puisse ainsi continuer à produire de lait. Entre 5 et 6 ans, la vache devient moins productive, et n'est donc plus rentable pour l'éleveur, qui l'envoie donc à l'abattoir. Une vache en liberté vit jusqu'à 20 ans.

Si le petit veau est un mâle, inutile à la production laitière, il sera engraissé, abattu et vendu sous forme de viande. Si c'est une femelle, elle vivra en général le même destin cauchemardesque que sa mère, et sera soumise à des grossesses continuelles jusqu'à sa mort.

Les vaches ont été sélectionnées génétiquement depuis des décennies dans le but de créer des "races à lait". Elle peuvent aujourd'hui produire entre 6'000 et 12'000 litres de lait par an (20 à 40 litres par jour), soit 10 fois plus de lait que leurs "ancêtres" des années 1950, avec les conséquences que cela implique sur leur santé (bassins et pis hypertrophiés, mastites...) et les souffrances ininterrompues qui en résultent.

Les vaches sont ainsi devenues de véritables machines à produire du lait au service des humains. Ceci est totalement incompatible avec le concept de dignité animale tel qu'il est explicité par la Loi fédérale sur la protection des animaux (Art. 3).

Propagande du lobby laitier: un grand verre de mensonges?

Le lobby laitier tente de convaincre les consommateurs que le lait est un produit indispensable au développement du corps humain, notamment sous prétexte qu'il est riche en calcium. Cependant, non seulement a-t-il été établi que la capacité d'assimilation du calcium provenant de sources animales est sérieusement limitée, mais les prétendues vertus des produits laitiers sont de plus en plus contestées. Plusieurs études récentes ont en effet établi un lien entre la consommation de lait certaines maladies comme, paradoxalement, l'ostéoporose, certaines formes de cancers (prostate et sein), les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l'obésité, l'hypertension, les allergies, la polyarthrite, l'asthme, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, etc.

Voir à ce sujet l'ouvrage de Thierry Souccar, "Lait Mensonges et Propagande" et "Toute la vérité sur le calcium" de PasseportSanté.net.

Des subventions en masse pour un produit inutile et cruel

La Confédération dépense chaque année des centaines de millions de francs pour subventionner l'industrie laitière (aides à l'exportation, à la transformation, etc.). En 2010, les contribuables ont contribué à hauteur de 291 millions à encourager la production de lait. A cela s'ajoutent les primes directes que reçoivent les éleveurs chaque année, qui se calculent en milliards. Alors que nous prenons de plus en plus conscience de la gravité des conséquences environnementales de l'élevage, ainsi que de que de l'influence néfaste de la consommation de produits animaux sur notre santé, sans parler des souffrances atroces inhérentes à l'exploitation des animaux, il semble aberrant que 80.6% des aides gouvernementales aillent aux producteurs des secteurs viande / oeufs / lait, alors que les productions de fruits, légumes, céréales & pommes de terres totalisées reçoivent moins de 6%!

Utilisons notre pouvoir de consommateurs et refusons les produits laitiers!


Pour plus d'informations:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Changer le monde revient à se changer soi-même car le monde n'est que le reflet de nous-même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.animalamnistie.fr/accueil.html
britanie



Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 39
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 26/11/2011

MessageSujet: Re: La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné   Mar 01 Mai 2012, 18:31

J'avais trouvé dommage qu'ils aient changé le nom de domaine; ça m'attriste toujours d'ailleurs...
Après je comprend bien que ce soit le pot de terre contre le pot de fer...
Revenir en haut Aller en bas
Alima313131
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 423
Age : 38
Localisation : Toulouse
Activité : Vegan, en réflexion professionnelle
Loisirs - passions : Lectures, musiques, ballades
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné   Mer 02 Mai 2012, 11:44

Merci pour le lien Internet du site d'information ! Je vais le faire circuler, je ne connaissais pas cette source même si j'avais déjà lu ce type de sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné   Aujourd'hui à 01:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La production laitière: un concentré de souffrance insoupçonné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: