Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le point sur le nucléaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le point sur le nucléaire   Jeu 17 Mar 2011, 07:15

Je suis toujours très surpris lorsque l'on me dit que le nucléaire est une solution propre pour produire de l'énergie alors que c'est la pire...

Avec l'actualité japonaise la peur de l'accident nucléaire ressurgit, or il n'y a pas besoin d'accident! Les centrales nucléaires en fonctionnement "normal" posent déjà de très gros problèmes...

L'extraction du minerai :

1-Pendant l'exploitation des mines : "Des gamins de quinze et seize ans se font irradier dans les mines sous contrôle français au Niger. Il n'y a quasiment aucune protection contre l'inhalation de gaz radon. La main d'oeuvre, presque exclusivement des nomades Touaregs, reste totalement ignorante des effets de l'exploitation minière. La détection des radiations et les contrôles sanitaires sont inexistants."
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/niger.html
http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/publications/actualites/atome/les-mines-duranium-exploitees-par-areva-au-niger-menacent-la-population/
http://www.afrik.com/article11482.html

2-Après l'exploitation des mines :
"En France, environ 200 sites d’extraction d’uranium ont été exploités sur 25 départements (voir carte
officielle ci-après). Plus de 70 000 tonnes d'uranium ont été extraites entre 1946 et 2001.
Les principaux gisements se situaient dans le Limousin, le Forez, la Vendée, la Lozère et l'Hérault.
En fonction de la profondeur du gisement, le minerai d’uranium était extrait par carrières à ciel ouvert ou
par galeries souterraines.
Dans tous les cas, l’accès au filon a nécessité l’extraction préalable de roches plus ou moins radioactives
appelées stériles (typiquement 10 tonnes de stériles pour une tonne de minerai dans le cas des mines à
ciel ouvert et une tonne pour une tonne dans le cas des travaux souterrains).
Ces travaux ont favorisé les émanations de poussières radioactives, de radon (gaz radioactif) et la
contamination des eaux circulant sur des roches fracturées, dans les galeries de mines, etc…
"

http://www.criirad.org/actualites/uraniumfrance/Synthese_PDF/francais.pdf

Pendant la production d'énergie : "Ces travailleurs, dits  » extérieurs « , effectuent l’essentiel des tâches de maintenance des centrales et supportent plus de 80% de la dose collective annuelle d’irradiation reçue dans le parc nucléaire français.
Alors, il sous-déclarent leurs expositions aux radiations: les intérimaires ayant atteint la dose-limite se voient interdits d’entrée en centrale. C’est leur moyen de préserver leur travail. Pas leur santé.
"

http://voila-le-travail.fr/2011/03/15/lindustrie-nucleaire-sous-traitance-et-servitude/


Après la production d'énergie : "Dans quelques années les premières centrales nucléaires arriveront en bout de course. Déjà, l'usine de retraitement de Marcoule est fermée. De nombreuses installations obsolètes attendent que la radioactivité décroisse un peu pour subir les premiers démontages. Dans dix ans au plus tard, plusieurs chantiers de démantèlement débuteront en France. Les sociétés spécialisées dans la décontamination ne sont pas assez nombreuses, ni assez fournies en personnels. Alors débarqueront des sous-traitants issus de la filière BTP (bâtiment et travaux publics). Ils n'auront aucune formation spécifique, et devront affronter des monstres irradiants. On les enverra au coeur de la machine nucléaire. Comment s'en sortiront-ils ? Qui s'intéressera à eux ? "

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/esclaves.html


Le "traitement" des déchets radioactifs : "Une étude de la Crii-RAD, laboratoire indépendant travaillant sur la
radioactivité, «révèle une grave contamination radioactive de l'environnement du site industriel nucléaire de La Hague» (Manche), en particulier par de l'iode 129. Le site de La Hague, accueille le plus grand centre au monde de retraitement de combustibles irradiés et le Centre de stockage de déchets nucléaire de la Manche (CSM). Cette étude, commandée par Greenpeace, relève la présence de polluants «aussi bien dans les eaux de surface que souterraines, des coquillages ou des plantes». Les mesures de la Crii-RAD, étalées sur plusieurs semaines, mettent en évidence «une pollution atmosphérique par l'iode 129, produit très radiotoxique et d'une très longue période radioactive». Cette pollution est due aux activités de retraitement, selon le laboratoire.
"

http://www.liberation.fr/france/0101171902-forte-pollution-radioactive-a-la-hague


Le stockage des déchets radioactifs : "La Russie: poubelle mondiale du nucléaire - Greenpeace dénonce l'exportation de déchets nucléaires en Russie"

http://www.greenpeace.org/france/news/la-russie-poubelle-mondiale-d


"La Somalie : dépotoir pour les déchets radioactifs occidentaux ?"

http://www.afrik.com/article8150.html



Est-il besoin d'ajouter à cette liste tous les tests d'exposition à des éléments radioactifs de millions d'animaux humains ou non?


Dernière édition par Ludo le Jeu 17 Mar 2011, 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniel
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 5739
Age : 59
Localisation : Roquettes
Activité : militantisme pour les animaux
Loisirs - passions : méditation, photographie
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Le point sur le nucléaire   Jeu 17 Mar 2011, 10:21

Merci de rappeler tout cela ça fait froid dans le dos pale

je fais tourner...

_________________
Changer le monde revient à se changer soi-même car le monde n'est que le reflet de nous-même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.animalamnistie.fr/accueil.html
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le point sur le nucléaire   Jeu 17 Mar 2011, 12:04

Merci pour ce résumé. Orthographe: dans la deuxième phrase c'est "or", pas "hors".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le point sur le nucléaire   Jeu 17 Mar 2011, 13:56

tirebouchon a écrit:
Merci pour ce résumé. Orthographe: dans la deuxième phrase c'est "or", pas "hors".

Merci, j'ai toujours eu des problèmes avec les métaux jaunes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le point sur le nucléaire   Mar 29 Mar 2011, 10:40

à voir pendant quelques jours encore :

"On les appelle les "jumpers", ils sont chargés d'entrer dans le générateur de vapeur pour obturer les tuyaux qui le relient au réacteur nucléaire. Séjour maximum autorisé : de 90 à 120 secondes, sous peine de surdosage radioactif ! Ils font partie de la masse des ouvriers intérimaires et sous-payés, chargés de maintenance dans les centrales nucléaires (décontamineurs, mécaniciens, contrôleurs...). Des travailleurs de l'ombre qui, avec ce film, sortent pour la première fois du silence pour dresser un tableau inquiétant d'un des fleurons de l'industrie européenne. Depuis la libéralisation des marchés et la privatisation des groupes énergétiques, les conditions de travail semblent en effet se dégrader, au mépris de la santé des ouvriers et de la sécurité. Au nom de la rentabilité, EDF/GDF-Suez, Areva et les autres recourent de plus en plus à la sous-traitance, rognent sur les effectifs et la maintenance, font pression sur les employés..."

http://videos.arte.tv/fr/videos/ras_nucleaire_rien_a_signaler-3783544.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le point sur le nucléaire   Aujourd'hui à 01:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Le point sur le nucléaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: