Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Certaines choses sur les vaches et leurs petits"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EiralaFey



Féminin
Nombre de messages : 852
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: "Certaines choses sur les vaches et leurs petits"   Jeu 16 Déc 2010, 17:41

Article paru dans le dernier numéro d'"Alternatives Végétariennes".

Certaines choses sur les vaches et leurs petits

Par Patrick Battuello, timesunion.com

L’article suivant a été écrit par le docteur vétérinaire Holly Cheever. Elle propose un commentaire puissant sur les naissances en direct dans les foires de Comté [Ndt : aux Etats-Unis] et partage également une histoire déchirante survenue dans une ferme laitière. Lisez-donc la suite…

~ ~ ~

Encore une fois, la foire d’Altamont [Ndt : foire agricole du comté d’Albany, état de New-York] a été le théâtre d’une naissance en direct avec une vache laitière qui a mis bas un veau qu’elle ne reverrait jamais. Ce type d’exposition est devenu de plus en plus populaire sur tout le territoire américain : il permet au public urbain/de banlieue venant aux foires d’observer une tranche de nature qu’il ne voit pas autrement. Mais à quel prix pour la vache ? Il y a quatre semaines, lors d’une exposition similaire dans une foire en Californie, une vache gestante qui en était à moins d’un jour de sa mise bas s’est échappée tandis que ses manipulateurs essayaient de la décharger ; pendant une heure, ils l’ont poursuivie sur le site de la foire tandis que ses manipulateurs essayaient de la décharger ; pendant une heure, ils l’ont poursuivie sur le site de la foire tandis que son niveau de panique augmentait, jusqu’à ce que finalement elle soit suffisamment terrifiée pour s’emballer et se jeter dans la foule, et que l’un de ses manipulateurs lui tire dessus à onze reprises, la tuant elle et son veau.

Le vétérinaire qui a autorisé l’abattage a insisté sur le fait que la sécurité des personnes était prioritaire et qu’en outre, la vache était « cinglée » et « bonne à rien ».

Pour ceux d’entre vous qui n’êtes pas familiers avec le bétail ou la naissance, les vaches laitières sont des êtres extrêmement attentionnés et maternels. Au moment où cette vache a été abattue, son taux d’hormones prénatales était au plus haut, ce qui a suscité son besoin instinctif de trouver un lieu sûr pour mettre bas ; elle était dans un état d’alerte maximum face à toute menace possible pour son petit. Au lieu de pouvoir le faire comme l’ont fait ses congénères depuis la nuit des temps – à l’écart du troupeau, dans un lieu privé et sécurisé – elle était confinée dans un environnement bruyant, animé et étranger qui ne pouvait que paraître hostile à cette mère enceinte, désespérée de ne pouvoir mettre bas dans un lieu isolé. Voilà pourquoi elle s’est emballée – et l’a payé de sa vie.

Pourquoi donc notre espèce supposée intelligente se retrouve-t-elle si ignorante des besoins des autres créatures lorsque notre avidité d’ « apprentissage » nous conduit à en ignorer les conséquences ? Cela n’est pas différent de notre insensibilité face à l’incarcération des éléphants ou des gorilles (par exemple) dans les zoos – des êtres intensément sociaux qui ont besoin de leur liberté pour satisfaire leurs besoins physiologiques et psychologiques. Ne sommes-nous pas suffisamment intelligents, avec nos capacités cérébrales, pour pouvoir ressentir de l’admiration, du respect et de l’émerveillement vis-à-vis des animaux sauvages en regardant des enregistrements vidéo de leurs interactions dans leurs propres mondes sauvages ? Pourquoi devons-nous faire souffrir des êtres sensibles uniquement pour être divertis et « instruits » ?

Je tiens à vous raconter une histoire qui est aussi vraie qu’elle est déchirante. Lorsque j’ai obtenu mon diplôme de la Faculté de Médecine vétérinaire de Cornell, je suis partie dans une importante exploitation laitière dans le comté de Cortland. Je suis devenue une vétérinaire très appréciée du fiat de ma manipulation en douceur des vaches laitières. Un de mes clients m’a appelée un jour pour me faire part d’un mystère inexplicable : sa vache de race Brown Swiss, qui avait mis bas son cinquième veau de manière naturelle dans la pâture la nuit précédente, avait apporté son nouveau petit dans l’étable et avait été mise sur la ligne de traite, tandis que son veau lui était à nouveau retiré. Son pis, cependant, était totalement vide et le resta durant plusieurs jours. En tant que nouvelle mère, elle aurait normalement dû produire près de 50 litres de lait par jour ; pourtant, en dépit du fait qu’elle était en parfaite santé, son pis resta vide. Elle retournait dans la pâture chaque matin après la première traite, revenant pour la traite du soir, puis était remise dans la pâture pour la nuit – cela date de l’époque où les bovins avaient droit à un minimum de plaisir et de comportements naturels dans leurs vies – mais jamais son pis n’était gonflé des grandes quantités de lait qui caractérisent une vache ayant récemment mis bas.

Je fus appelée pour examiner cette vache mystérieuse à deux reprises durant la première semaine après sa mise bas mais ne trouvais aucune réponse à cette énigme. Finalement, le onzième jour après la mise bas, le fermier m’appela avec la solution : il avait suivi la vache dans la pâture après la traite du matin et avait découvert l’explication : elle avait accouché de jumeaux et, confrontée à un « Choix de Sophie » version bovine, elle avait apporté un veau au fermier et caché l’autre dans les bois en bordure du pré ; ainsi, chaque jour et chaque nuit, elle restait avec son petit – le premier qu’elle ait jamais pu ENFIN élever – et celui-ci lui tétait tout son lait avec enthousiasme. Bien qu’ayant insisté auprès du fermier pour qu’il la laisse avec son petit, elle le perdit également – il alla rejoindre l’enfer du box d’élevage des veaux.

Imaginez un instant le raisonnement complexe dont a fait preuve cette mère : premièrement, elle a eu de la mémoire – mémoire d’avoir perdu ses quatre premiers veaux qui, à peine ramenés à l’étable, disparaissent de sa vie pour toujours (une situation déchirante pour n’importe quel mammifère femelle). Deuxièmement, elle a pu élaborer puis mettre à exécution un plan : si ramener un veau au fermier signifiait qu’elle allait inévitablement le perdre, alors elle le cacherait, tout comme le font les biches en gardant leur petit couché immobile dans les bois jusqu’à leur retour. Troisièmement – et je ne sais qu’en penser moi-même – au lieu de les cacher tous les deux, ce qui aurait suscité la suspicion du fermier (les vaches gestantes quittent l’étable le soir, les vaches non gestantes reviennent le matin suivant sans petit), elle lui en donna un et en garda un pour elle. J’ignore comment elle a su mettre en place cette stratégie – on pourrait penser qu’une mère désespérée aurait caché ses deux petits.

Tout ce que je sais, c’est qu’il se passe bien plus de choses derrière ces beaux yeux que nous humains n’avons voulu reconnaître et, en tant que mère moi-même, qui a pu élever ses quatre enfants et n’a pas eu à subir la souffrance liée à la perte d’un enfant aimé, je peux ressentir sa douleur.

Traduction : Pascal Goux
Source (plus disponible toutefois, l’article date de 3mois) : Holly Cheever on Cows and theirs Babies, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – 23 août 2010 – Par le docteur Holly Cheever (http://hsvma.org/leadership_council/member_biographies/holly_cheever.html


Sinon pour voir un extrait en anglais c'est ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par EiralaFey le Jeu 16 Déc 2010, 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://travelingvegarum.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Certaines choses sur les vaches et leurs petits"   Jeu 16 Déc 2010, 18:50

Merci pour ce texte, il est très intéressant ce récit des jumeaux avec leur mère.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Certaines choses sur les vaches et leurs petits"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: