Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lauraya
Modératrice
Modératrice


Féminin
Nombre de messages : 1992
Age : 31
Localisation : Muret (Toulouse sud)
Activité : Militante défense animale et crusinière
Loisirs - passions : Défendre les droits des humains et des animaux, voyager, jardiner, mes chats
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: 5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)    Mer 10 Nov 2010, 17:28

5 trucs pour être un vegan heureux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Être vegan est en général très épanouissant : quelle sensation plus agréable que celle de savoir que l’on ne participe pas/plus au massacre généralisé de millions d’êtres vivants ? Ceci dit, certains jours c’est un peu plus difficile. Entre une info au sujet d’un enième chien maltraité, un voisin de table qui s’envoie un gigantesque steak de vache morte et un commentaire désagréable au sujet de notre régime alimentaire, il faut parfois savoir prendre sur soi pour rester zen et avoir un moral d’acier pour ne pas sombrer dans la déprime. Sur le blog onegreenplanet, j’ai trouvé cinq astuces pour être un vegan heureux. En voici la traduction :

“1. N’oubliez pas pourquoi vous avez décidé de devenir vegan

Cela semble évident, mais si vous êtes vegan depuis un certain temps il est facile de se faire embarquer dans les subtilités de ce style de vie et les débats au sujet du bien-être animal, de la libération animale ou des droits des animaux. Il y a effectivement un lieu et un moment pour ces débats, mais en général, apprenez à lâcher l’affaire ! Rappelez-vous que vous êtes vegan parce que vous avez réalisé que vous ne vouliez plus vivre une vie basée sur l’exploitation et le meurtre d’êtres innocents. Souvenez-vous que vous avez choisi cette orientation pas seulement parce que vous avez senti que c’était la bonne chose à faire moralement parlant, mais aussi parce que cela vous apparaissait comme du bon sens. Vous vous êtes jeté à l’eau et avez rejeté un système entier basé sur l’exploitation et qui est actuellement socialement acceptable et encouragé à grande échelle. Vous ne contribuez plus à l’exploitation et au meurtre de milliards d’êtres vivants chaque année. Ce n’est pas n’importe quoi – c’est une raison pour sourire chaque jour !


2. Ne voyez pas les non vegans comme des ennemis

Une fois que vous êtes devenu vegan et avez réalisé l’incroyable impact positif que ce mode de vie peut avoir sur votre bien-être physique, mental et peut-être spirituel, il est facile d’être déconcerté parce que les autres ne “voient pas la lumière”. Ce qui rend les choses plus difficiles c’est que le monde est plein de gens qui disent aimer les animaux et ne jamais vouloir ni leur faire du mal intentionnellement ni tuer un autre être vivant, et qui pourtant vivent dans le déni complet lorsqu’il s’agit de leur alimentation et des choix de vie qu’ils font. Oui, cela peut être rageant de penser à ça et il est tentant de harceler les gens et de leur crier des choses comme “devenez vegan !”, sans leur fournir de contexte adéquat. Toutefois, rappelez-vous que ce n’est pas leur faute. Le mouvement pour le bien-être animal est en grande partie responsable (mais n’allons pas sur ce terrain maintenant). Beaucoup d’entre nous ont consommé de la viande, du lait et ont indirectement participé à la cruauté durant des années avant de devenir vegan. Ne débattez pas avec les gens qui ne s’intéressent pas à votre style de vie, mais parlez fort et fièrement de la manière dont vous vivez une vie normale, satisfaisante et heureuse en tant que vegan. Nous sommes les ambassadeurs d’un mode de vie génial. Ne l’oubliez pas !

3. N’essayez pas d’être parfait

Vous êtes vegan et c’est cool, mais cela ne veut pas dire que vous êtes parfait. Nous ne voulons pas dire que c’est ok de consommer du fromage ou des œufs de la ferme voisine de temps à autre. NON ! Ce n’est pas vegan et si vous êtes clair en ce qui concerne le point 1., vous ne voudrez pas le faire. Ce que nous voulons dire, c’est de ne pas se flageller au sujet de ce monde dans lequel nous vivons et qui est si dépendant des matières issues des animaux – ne vivez pas dans un état de paranoïa constante. Vous devez faire ce qui est le plus pratique ou vous aurez à partir vivre dans les bois et à rejeter la société moderne. Relax ! Nous savons que la voiture que vous conduisez peut avoir des pneus en partie non-vegan et que le liquide de freins peut contenir des produits animaux. Votre vélo peut ne pas être exempt de matière animale, de même que le béton sur lequel vous marchez. Le véganisme ce n’est pas s’efforcer d’être parfait, c’est faire des choix conscients, lorsqu’ils sont faisaibles. Le bon côté des choses c’est qu’en ce qui concerne la nourriture, les vêtements et les produits cosmétiques que nous utilisons, il est devenu relativement simple de nos jours de faire des choix vegan, mais s’il vous plaît ne hurlez pas et ne virez pas dépressif quand quelqu’un annonce que l’eau du robinet n’est pas vegan. Même l’air que vous respirez peut techniquement ne pas être vegan, mais là n’est pas le sujet !

4. Apprenez à cuisiner de la délicieuse nourriture vegan

La raison première pour laquelle les gens ne deviennent pas vegan ou ne le restent pas c’est qu’ils trouvent difficile de renoncer à la nourriture qui contient des produits animaux. Ce qu’ils ne réalisent pas c’est que ce n’est pas la nourriture qui leur manque – ils sont simplement conditionnés à aimer certains goûts qu’ils croient ne pas pouvoir retrouver dans un régime alimentaire à base de plantes. Si vous avez été dans un bon restaurant vegan, vous savez que la cuisine vegan peut être aussi délicieuse et réconfortante, décadente et succulente (ou toute autre terminologie à la mode cette année), mais aussi BIEN PLUS saine et goûteuse que la nourriture non vegane. Maintenant voici le point de départ – vous n’avez pas besoin d’être un chef pour cuisiner cette nourriture vous-même. Armez-vous simplement d’un bon livre de cuisine vegane et vous pouvez préparer n’importe lequel de vos plats préférés, quand vous le voulez. Un autre bénéfice important que vous en retirerez c’est que vous pourrez montrer vos délicieux plats vegans à vos amis non vegan et leur faire prendre conscience que la nourriture que vous mangez n’est pas seulement meilleure pour la santé que celle qu’ils consomment en tant qu’omnivores ou végétariens, mais qu’elle est aussi meilleure au goût et plus satisfaisante dans bien des cas. Par exemple, rien n’égale la vision d’un non-vegan qui mange un bon cupcake vegan qui explose à la fois ses papilles et ses idées préconçues sur la nourriture vegan !

5. Communiquez avec d’autres vegans

Quand vous faites partie d’une minorité vous êtes forcément la cible de quelques stéréotypes ridicules. Cette situation peut être décourageante ; particulièrement lorsque cela vient de gens proches de vous ou, dans beaucoup de cas, de votre famille ! C’est pour cela qu’il est très important de tisser des liens avec des vegans qui pensent comme vous. Nous sommes actuellement peu nombreux, mais nous existons ! Vous ne vivez peut-être pas dans un quartier, un village ou une ville qui comporte beaucoup de vegans, mais cela ne devrait pas vous empêcher de rencontrer d’autres vegans. Nous sommes au 21ème siècle et un nouveau monde rempli de vegans est à portée de clic. Ils sont comme vous – ils aiment bavarder au sujet de tout et partager leurs histoires de combats, leurs recettes et leurs trucs au sujet de tout ce qui touche au véganisme. Peu importe ce que le monde non vegan vous balance, c’est toujours rassurant de savoir qu’il y a dans votre vie des gens qui partagent vos croyances philosophiques et qui vous soutiendront et comprendront ce que vous avez à endurer.

En résumé, rappelez-vous que le véganisme est simple si vous avez votre conscience pour vous et si vous apprenez à gérer avec classe ce que les gens vous envoient à la figure. Ne donnez pas aux gens non vegan l’occasion de se demander pourquoi vous avez choisi un mode de vie si différent du leur ; faites-leur se demander si votre mode de vie a à voir ou non avec le fait que vous soyez toujours si heureux.”

Article de VivreVegan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)    Mer 10 Nov 2010, 20:56

Merci, c'est vrai qu'on a de quo être vite sujet à la déprime quand on est vegan ou pas pareil que les autres pour une raison ou une autre!
Revenir en haut Aller en bas
padbidoch



Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 52
Localisation : Blagnac
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: 5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)    Lun 15 Nov 2010, 21:43

qu'elle est belle cette vache qui rit !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)    Aujourd'hui à 07:55

Revenir en haut Aller en bas
 
5 trucs pour être un(e) vegan(e) heureux(se)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: ACTUALITES - INFOS - DOCUMENTATION - REVUES :: Les News - Actualités - Infos-
Sauter vers: