Pour un mode de vie éthique et sans souffrances
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A DIFFUSER LE PLUS POSSIBLE CAR ON EN PARLE PAS DANS LES MEDIAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
martine



Féminin
Nombre de messages : 127
Age : 56
Localisation : ROQUETTES PLAGE
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: A DIFFUSER LE PLUS POSSIBLE CAR ON EN PARLE PAS DANS LES MEDIAS   Mar 16 Fév 2010, 21:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le président de la Bolivie, Evo Morales, propose de réaliser une consultation auprès des peuples du monde afin d'obtenir un accord, qui dépasse les désaccords entre les présidents des différents pays, qui puisse sauver la Terre-Mère. Durant le sommet de Copenhague il avait parlé de ce projet, et il est entrain de le mettre place. La Bolivie lance une pétition en faveur de ce référendum mondial. La pétition est désormais accessible et propose de répondre aux cinq questions suivantes :

• Etes-vous d'accord pour rétablir l'harmonie avec la nature en reconnaissant les droits de la Terre-Mère ? • Etes-vous d'accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qui découle du Capitalisme ? • Etes-vous d'accord sur le fait que les pays développés doivent réduire et réabsorber leurs émissions de gaz à effet de serre chez eux pour que la température ne monte pas de plus de 1 degré ? • Etes-vous d'accord pour transférer l'argent dépensé dans les guerres vers un budget destiné au changement climatique et qui serait supérieur à celui de la défense ? • Etes-vous d'accord pour la création d'un Tribunal International Pour la Défense du Climat au sein des Nations Unies afin de juger ceux qui ne respectent pas la Terre-Mère ?

Lorsqu'il a rencontré les mouvements sociaux, Evo Morales, à Copenhague a déclaré « … En quoi consiste le fait que les peuples du monde décident du futur de l'humanité ? Il consiste en un référendum mondial sur le changement climatique.Que les peuples du monde décident par leur vote conscient du destin de l'Humanité… ».

Le gouvernement de la Bolivie invite les mouvements sociaux, les défenseurs de la Terre-Mère , les scientifiques, juristes, universitaires et gouvernements qui souhaitent travailler sur


cette question à la Conférence Mondiale des Peuples sur le Changement climatique et les Droits de la Terre-mère du 20 au 22 avril 2010 dans la ville de Cochabamba, en Bolivie.

Rappelant que « le changement climatique représente une réelle menace pour l'existence de l'humanité, des êtres vivants, et de notre Mère-Terre comme nous la connaissons aujourd'hui », Evo Morales a souligné dans sa déclaration que « constatant le grave danger qui existe pour les iles, les zones côtières, les glaciers de l'Himalaya, des Andes et les montagnes dans le monde,…les sources d'eau, les populations affectées par des catastrophes naturelles en croissance, les plantes et les animaux, et l'écosystème en général », il a mis en évidence que « les plus affectés par le changement climatique seront les plus pauvres de la planète qui verront leur foyer détruits, leurs sources pour survivre aussi, et seront obligés de migrer et de chercher refuge ».

Evo Morales a réaffirmé que « 75% des émissions de gaz à effet de serre viennent des pays du Nord irrationnellement industrialisés », que l'échec regrettable de la Conférence de Copenhague est du à la responsabilité de pays dits « développés » qui ne veulent pas reconnaître la dette climatique qu'ils ont vis-à-vis des pays en voie de développement, les futures générations et la Terre-Mère » , et « la nécessité de lutter pour la justice climatique ».

Cette Conférence aura donc pour objectif de :
1) Analyser les causes naturelles et systémiques qui provoquent le changement climatique et proposer des mesures de fonds qui rendent possible le bien-être de toute l'humanité en harmonie avec la nature.
2) Discuter et aboutir sur le projet de Déclaration Universelle des droits de la Terre-Mère.
3) S'accorder sur des propositions de nouvelles obligations pour le Protocole de Kyoto, et pour les projets de Décisions de Convention Marco des Nations Unies sur le Changement Climatique que suivent les gouvernements engagés dans les négociations sur le changement climatique et de tous les scénarios des Nations Unies pour :
a) dette climatique,
b) migrants-réfugiés du changement climatique,
c) réduction des émissions,
d) adaptation,
e) transfert de technologie,
f) financement,
g) forêts et changement climatique
h) visions partagées,
i) peuples indigènes et autres
4) Travailler à l'organisation du Référendum Mondial des Peuples sur le changement climatique.
5) Analyser et définir un plan d'action pour avancer sur la constitution d'un Tribunal de justice Climatique.
6) Définir les stratégies d'action et de mobilisation pour la défense de la vie face au changement climatique et pour les droits de la Terre-Mère.

El Correo, 20 janvier 2010
arceneciel
Revenir en haut Aller en bas
 
A DIFFUSER LE PLUS POSSIBLE CAR ON EN PARLE PAS DANS LES MEDIAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum VG :: DEFENSE ANIMALE - MILITANTISME :: Militantisme-
Sauter vers: